Branceilles, par Colette LAUSSAC

Présentation de Branceilles
Aux frontières de la Corrèze et du Lot, à proximité de la rivière Dordogne, de Collonges la Rouge, du gouffre de Padirac et du site prestigieux de Rocamadour, Branceilles est un village de 250 âmes. Environnée de collines, la commune est traversée par une faille géologique vieille de 200 millions d’années qui donne à la région une très grande diversité géologique et patrimoniale. Ainsi, trouve-t-on au nord du village, le châtaignier et le cèpe ; au sud, la vigne et la truffe noire qui furent à l’origine de la prospérité du pays. De magnifiques granges et maisons construites en belles pierres blanches, couvertes de tuiles rouges ou d’ardoises en portent témoignage. Aux confins du grand Sud-Ouest, « Le riant portail du Midi » s’ouvre sur un climat plus doux, une lumière plus vive, un lieu où il fait bon vivre.

Historique et patrimoine
Branceilles est attesté dès le VIIIe siècle, mais son existence est beaucoup plus ancienne, avec l’implantation d’une villa gallo romaine au lieu dit Saint-Martin. S’y trouve également une source sous roche où on allait en procession pour demander la pluie. L’église du XIIe siècle, avec son chevet agrémenté de modillons et son très beau retable du XVIIe a conservé son charme d’antan. Au détour d’une route ou d’un chemin, au milieu de ce paysage paisible, le visiteur attentif découvre un patrimoine diversifié, porches inspirés du Quercy, lavoirs, fours à pain, croix de chemin, maisons aux murs desquelles s’accroche une vigne…

Ruralité
Malgré l’arrivée de néo-ruraux et le retour d’enfants du pays, le village est resté profondément attaché à ses racines rurales, pratiquant élevage et polyculture. Dans les années 1990, des agriculteurs ont renoué avec une vieille tradition viticole : en effet, à la fin du XIXe siècle, le phylloxéra a détruit le vignoble qui couvrait la moitié de la commune sur presque 500 hectares ! Ainsi est né le vin « Mille et une pierres », fierté des habitants. La truffe, si abondante au début du XXe siècle retrouve peu à peu ses lettres de noblesse avec de nouvelles plantations. Quant au noyer, il reste la richesse de ce pays.

Vie sociale et culturelle
De nombreuses associations très dynamiques tissent un lien social entre les habitants et facilitent l’intégration des nouveaux arrivants : activités physiques diverses, après-midi partagés, visites et sorties culturelles, manifestations variées, projets de rénovation du patrimoine, repas festifs animés parfois par « L’Etincelle branceillaise » vieille de près d’un siècle. Tous ces événements, vécus dans la convivialité et la bonne humeur, participent à la dynamique du village.

Abonnez-vous à notre newsletter !